Football: Le rêve parisien brisé par deux joueurs: Coman et Neuer. Débrief et NOTES des joueurs (PSG (...) Featured

Written by  Aoû 24, 2020

Pour la première finale de Ligue des Champions de son histoire, le Paris Saint-Germain a été battu par le Bayern Munich (0-1) ce dimanche. Si Kingsley Coman a marqué le but de la victoire pour les Allemands, Manuel Neuer a été le grand artisan de ce succès en dégoûtant les Parisiens.

La fin d’un rêve pour le Paris Saint-Germain ! Pour la première finale de Ligue des Champions de son histoire, le club de la capitale a échoué face au Bayern Munich (0-1) ce dimanche à Lisbonne. Si le champion de France a eu de belles occasions, le gardien munichois Manuel Neuer a sorti une performance XXL pour garder sa cage inviolée. Et un but de Kingsley Coman, formé au PSG, a été suffisant pour anéantir les espoirs parisiens… - Source :

Neuer et Navas en forme !

Dans les premières minutes, les Munichois contrôlaient le ballon mais les Parisiens, appliqués, étaient bien en place. Petit à petit, le PSG rentrait dans cette finale et les débats s’équilibraient. Sur un magnifique service de Mbappé, Neymar se procurait la première occasion du match mais Neuer sortait le grand jeu à deux reprises ! Quelques instants plus tard, le Bayern répondait avec une frappe en pivot de Lewandowski sur le poteau de Navas ! Sur un rythme fou, les deux équipes se rendaient coups pour coups avec un tir dangereux de Di Maria, non-cadré, puis une tête de Lewandowski, repoussée par Navas. Par la suite, les deux formations se livraient une grosse bataille avec une multiplication des fautes. Et juste avant la pause, Mbappé gâchait une belle opportunité avec une frappe trop écrasée devant Neuer alors que Coman réclamait, en vain, un penalty à la suite d’un duel litigieux avec Kehrer...

Coman libère le Bayern, Neuer encore solide !

Au retour des vestiaires, un faux rythme s’installait avec de plus en plus de fautes de la part des deux équipes et les esprits commençaient même à s’échauffer. Puis sur un oubli défensif de Kehrer, Coman, totalement seul sur un centre de Kimmich, réalisait une tête piquée pour ouvrir le score (0-1, 59e). Dans la foulée, l’ancien Parisien était encore dangereux, mais Thiago Silva dégageait un ballon très chaud devant sa ligne. Avec la maîtrise du ballon pour le Bayern, le PSG se montrait incapable de réagir pendant de longues minutes… Puis sur une inspiration de Di Maria, Marquinhos se présentait devant Neuer, mais perdait son duel ! A l’image de Neymar, les Parisiens multipliaient les imprécisions et s’agaçaient au fil des minutes. Malgré une situation chaude pour Choupo-Moting dans les dernières minutes, Paris s’inclinait et le Bayern s’offrait son 6e sacre dans cette compétition. Le PSG devra encore attendre dans sa quête du graal…

La note du match : 6/10

Entre deux équipes spectaculaires, on attendait un festival offensif… et logiquement, avec l’enjeu, il n’a pas forcément eu lieu. Le début de la rencontre a été tout de même intéressant avec du rythme et quelques occasions des deux côtés. Mais par la suite, les fautes se sont multipliées avec un déchet technique également important. Et l’ouverture du score de Coman a ensuite fermé les débats…

Le but :

- Sur une action construite, Kimmich se retrouve servi sur le côté droit. Avec du temps, l’Allemand ajuste un centre au second poteau. Totalement oublié par Kehrer, Coman réalise une tête piquée pour ouvrir le score (0-1, 59e). Les NOTES des joueurs

L’homme du match : Manuel Neuer (8/10)

Quel joueur ! Encore une superbe performance pour le gardien du Bayern Munich. Dès sa première intervention, l’international allemand a annoncé la couleur avec une double parade de très grande classe devant Neymar. Par la suite, le portier bavarois a été encore excellent, avec notamment son arrêt sur une frappe trop écrasée de Mbappé puis un duel déterminant remporté devant Marquinhos. Un monstre.

PARIS SG :

Keylor Navas (6,5) :longtemps incertain en raison de sa blessure en quart de finale contre l’Atalanta Bergame (2-1), le gardien du Paris Saint-Germain était bien titulaire pour cette finale. Et heureusement ! Car comme à son habitude, le Costaricien a répondu présent dans un grand match. Sur une tête de Lewandowski, il a sorti le grand jeu et a apporté une grande sérénité dans ses interventions. Malheureusement, il n’a rien pu faire sur le but de Coman.

Thilo Kehrer (4) : que c’est dur pour lui… On promettait l’enfer au latéral droit du Paris Saint-Germain face au duo Davies - Coman, mais l’Allemand a été bon pendant quasiment une heure ! Agressif, il a remporté la majorité de ses duels et a même réalisé quelques montées intéressantes. Avant la pause, le Parisien a cependant eu chaud avec un duel litigieux avec Coman dans la surface… Et puis après la mi-temps, il a été fautif sur le but encaissé en oubliant Coman dans son dos. Rageant mais cette erreur a plombé les siens.

Thiago Silva (5) : le capitaine du Paris Saint-Germain a longtemps été à la hauteur de cette finale. Pour son dernier match avec le club de la capitale, le Brésilien a remporté de nombreux duels et n’a pas hésité à sacrifier son corps pour s’imposer devant Lewandowski. Comme à son habitude, il a été propre dans ses relances vers l’avant. Cependant, il a également été coupable sur le but encaissé en laissant Kehrer à 2 contre 1 dans son dos…

Presnel Kimpembe (6)  : dans la lignée de ses bonnes performances lors de ce Final 8, le défenseur central du Paris Saint-Germain a rendu une bonne copie. Même si Lewandowski a été dangereux à deux reprises dans sa zone, l’international français a bien limité les dégâts. On a aussi apprécié son cran dans ses relances.

Juan Bernat (4,5) : paradoxalement, l’Espagnol a été bien moins présent que Kehrer sur le plan offensif. Par contre, le latéral gauche a été particulièrement solide défensivement face à Gnabry. Conscient des qualités de l’Allemand, le défenseur du PSG a bien protégé son couloir, notamment en anticipant dans son dos. Dans les duels, il a été exemplaire dans son engagement sur les 45 premières minutes. Mais en seconde période, il a craqué… En difficulté, il a été trop laxiste devant Kimmich sur l’action du but. Diminué physiquement, il a été remplacé à la 79e minute par Layvin Kurzawa (non noté).

Ander Herrera (6,5) : le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a été bon sur cette finale. Dans l’entrejeu, l’ancien de Manchester United a apporté de la sérénité et s’est surtout battu sur tous les ballons. Bien présent dans l’impact, l’Espagnol a même été dangereux sur une frappe lointaine finalement détournée par Goretzka. Remplacé à la 71e minute par Julian Dralxer (non noté).

Marquinhos (6) : dans l’engagement, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a été impressionnant. Véritable guerrier, il a défendu avec un investissement incroyable et a gratté de très nombreux ballons. Sur tous les duels, le Brésilien a bousculé les Allemands et a été plutôt propre - mais simple - dans ses transmissions. En seconde période, il a eu l’occasion d’égaliser, mais a perdu son duel devant Neuer.

Leandro Paredes (5,5) : maintenu dans le onze de départ en raison d’un Verratti encore trop court physiquement pour débuter, l’Argentin n’a pas démérité. Comme à son habitude, il a été irréprochable dans le combat avec une grosse activité. Et dans la construction, malgré du déchet, le milieu de terrain a été capable de belles ouvertures, notamment sur une grosse occasion de Mbappé. Remplacé à la 64e minute par Marco Verratti (non noté).

Ángel Di María (5,5) : après sa belle performance en demi-finale contre Leipzig (3-0), l’Argentin était forcément attendu au tournant sur cette rencontre. Et malheureusement pour le PSG, il n’a pas réussi à être décisif. Sur ses actions, l’ailier a été bien pris par les Allemands et a gâché une belle opportunité en première période avec une frappe envoyée dans les tribunes. On a tout de même aimé sa passe sur la grosse occasion de Marquinhos et sa qualité technique. Remplacé à la 79e minute par Eric Maxim Choupo-Moting (non noté).

Neymar (3,5) : quelle déception ! Dans l’axe de l’attaque du PSG, le Brésilien a été bien moins en vue par rapport à ses derniers matchs. Pour autant, l’attaquant a été tout de même l’auteur de percées intéressantes et s’est procuré une énorme occasion, sur un service de Mbappé, mais a buté sur un excellent Neuer. On n’a pas forcément retrouvé son impact dans le jeu parisien et il a affiché sa frustration tout au long de la seconde période. Ses larmes en fin de match témoignent de sa déception.

Kylian Mbappe (4) : l’attaquant du Paris Saint-Germain a posé des problèmes au Bayern Munich, mais a trop gâché… Avec sa vitesse, l’international français a fait mal à la défense adverse, mais a souvent buté sur une jambe munichoise. Grâce à ses courses, il a tout de même donné un vrai ballon de but à Neymar, qui a échoué devant Neuer. Avant la pause, l’ancien Monégasque a aussi gâché une grosse opportunité avec une frappe trop écrasée devant Neuer. Trop maladroit dans la zone de vérité…

BAYERN MUNICH :

Joshua Kimmich (7) : toujours positionné dans ce couloir droit, le latéral a été à la hauteur de ce grand rendez-vous. Sur le plan défensif, l’Allemand a pourtant eu des difficultés à contenir la vitesse de Mbappé, mais il a toujours réussi à limiter les dégâts. Moins présent sur le plan offensif par rapport à son habitude, il a tout de même réalisé quelques combinaisons intéressantes et a été déterminant avec ce centre pour le but de Coman.

Jérôme Boateng (non noté) : bien présent malgré une longue incertitude après son problème musculaire contre l’OL (3-0) en demi-finale, l’international allemand n’a pas tenu très longtemps. En difficulté sur les courses des Parisiens, le défenseur central a été remplacé en raison de son problème physique à la 24e minute par Niklas Süle (6), qui a été solide. Avec ses qualités physiques, l’Allemand a régulièrement pris le meilleur sur ses adversaires et a remporté la majorité de ses duels.

David Alaba (6)  : le défenseur central du Bayern Munich a été correct sur cette rencontre. Sans crever l’écran, l’Autrichien a bien répondu face aux qualités des attaquants du Paris Saint-Germain. Solide dans les duels, il a été cependant coupable d’une erreur de relance sur l’occasion de Mbappé avant la pause.

Alphonso Davies (5) : le prodige du Bayern Munich était peut-être un peu stressé pour cette affiche européenne… Car contrairement à son habitude, le Canadien n’a pas été dominateur dans son couloir et a même éprouvé quelques difficultés face à Kehrer. Correct sur le plan défensif, il a peu pesé par ses montées.

Thiago Alcantara (7,5) : l’Espagnol a été juste dans l’entrejeu. Dans la construction du jeu, l’ancien joueur du FC Barcelone, même sous pression, a été propre dans ses transmissions et a souvent trouvé le bon décalage. Et en plus, défensivement, le milieu de terrain a été intelligent dans son positionnement mais aussi dans ses fautes pour couper quelques actions parisiennes. Remplacé à la 85e minute par Corentin Tolisso (non noté).

Leon Goretzka (6,5) : avec son impact physique, le milieu de terrain du Bayern Munich a été très présent dans le combat. Avec son volume de jeu, il a fait du bien à son équipe pour récupérer de nombreux ballons. Cependant, dans son jeu vers l’avant, l’international allemand n’a pas toujours été très inspiré dans ses choix avec plusieurs transmissions imprécises.

Serge Gnabry (5) : excellent en demi-finale contre Lyon (3-0), l’ailier du Bayern Munich a été moins en vue ce dimanche. Bien pris par Bernat, l’international allemand a été globalement peu trouvé par ses coéquipiers et n’a pas eu l’opportunité d’être dangereux. En seconde période, il a même affiché quelques signes de frustration… Remplacé à la 67e minute par Philippe Coutinho (non noté).

Thomas Muller (6,5)  : le milieu offensif du Bayern Munich n’est pas le joueur le plus rapide, ni le plus physique, mais il est vraiment intelligent. Toujours entre les lignes, l’Allemand a proposé d’excellentes solutions à ses coéquipiers et a fluidifié le jeu des siens. Propre dans ses transmissions, il a donné de bons ballons de but à Lewandowski, qui a échoué à deux reprises devant Navas.

Kingsley Coman (7,5) : préféré à Perisic pour cette finale, le Français a été longtemps très moyen… Imprécis sur le plan technique, l’ancien Parisien a perdu de très nombreux ballons et a rarement fait la différence devant Kehrer en première période. Mais au retour des vestiaires, il a fait très mal aux Parisiens avec ce but de la tête. Un but qui change tout avec un visage très séduisant après la pause ! Remplacé à la 67e minute par Ivan Perisic (non noté).

Robert Lewandowski (5,5) : le meilleur buteur de la Ligue des Champions cette saison a bien évidemment représenté un danger pour le PSG. Sans être omniprésent dans le jeu, le Polonais a été tranchant dans la zone de vérité. Sur un tir en pivot, l’avant-centre du Bayern Munich a trouvé le poteau de Navas, avant de buter sur le gardien du PSG sur une tête. En seconde période, il a été plutôt discret.

Source : maxifoot.fr

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on lundi, 24 août 2020 06:20

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« October 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31