Au Mali, la junte libère deux des 19 personnes aux arrêts, le M5-RFP célèbre la victoire ce vendredi Les leaders du M5-RFP lors de la conférence de presse jeudi dernier

Au Mali, la junte libère deux des 19 personnes aux arrêts, le M5-RFP célèbre la victoire ce vendredi Featured

Written by  Aoû 21, 2020

La junte militaire qui a conduit la mutinerie le 18 août 2020 libère deux personnes des 19 aux arrêts. Il s'agit du ministre des finances, Abdoulaye Daffé et un conseiller du président Ibrahim Boubacar Kéita. Par ailleurs, les autres personnes privées de liberté, ne sont plus dans le camp de Kati mais ont changé de lieu de détention. IBK et son Premier ministre sont dans une villa désormais. La junte va plus loin en autorisant une division des droits de l'homme de l'Onu à les rendre visite. Au terme de cette visite, bonne nouvelle: les personnes privées de liberté sont bien traitées; aucune violence physique n'est exercée sur personne.

Pendant que les choses s'accèlérent, l'opposition réunie au sein du M5-RFP veut célébrer ce qu'elle "la victoire du peuple" ce vendredi en conviant l’ensemble des Maliens, de toutes les sensibilités, à un grand rassemblement à la Place de l’indépendance de Bamako, pour célébrer cette démission, principale revendication dont il est porteur depuis le 5 juin dernier. Le M5-RFP ne veut pas rester à l'écart. Les leaders de ce mouvement se disent prêt à accompagner le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) dans l’optique de définir ensemble les modalités de la transition qui doivent aboutir à un Mali nouveau

"Je vous ai affirmé ici que ce que nous voulons c’est écrire une page de l’histoire de notre pays. Cette page a commencé à être écrite. Les militaires du peuple du Mali ont parachevé la lutte du peuple. Aujourd’hui c’est un fait, mais la lutte continue", a déclaré Cheik Oumar Sissoko, du M5-RFP.

Concernant la Cédeao, les leaders du mouuvement à la base de la contestation du régime d'IBK, pensent que, les chefs d’Etats de la Cédeao, à la base des sanctions  prises contre le Mali, se trompent sur toute la ligne en pensant porter un coup à la détermination du peuple malien. Ils fustigent l’attitude de l'instittion sous-régionale avant d'assurer de pieds fermes, la délégation de Haut niveau annoncée dans les prochaines heures au Mali.

"Les chefs d’Etat de la Cedeao veulent venir, ils viendront mais nous ne bougeront pas. La mobilisation doit continuer parce que la ligne rouge de la Cédeao, on va la briser pour le bonheur du continent", avertit  Cheick Oumar Sissoko.

Pour maître Mountaga Tall, il n’est pas correct de parler de coup d’Etat au Mali parce qu’il s’agit d’une démission du Président de la République. «La démission est clairement inscrite dans l’esprit de notre constitution. Où est le coup d’Etat quand le président démissionne?", s’interroge t-il. Pour lui, les sanctions que brandit la Cédeao feront plus de mal aux populations les plus démunies. C’est pourquoi il appelle à une "pitié" vis-à-vis de ce peuple.

Après avoir salué ce parachèvement de la lutte par les militaires "patriotiques", le M5-RFP affirme rester solide et veiller à ce que cette  démission d’IBK ouvre réellement la voie à un nouvel horizon pour le Mali. "Il faut que le peuple reste debout.  Nous ne mettons rien au dessus du Mali", assure l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé.

TGT

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on vendredi, 21 août 2020 06:29

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« November 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30