Gilchrist Olympio Gilchrist Olympio

L’Ufc va siéger à la Ceni et non les FDR, Conseiller de M Olympio Featured

Written by  Sep 28, 2018

L’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio tire la sonnette en avertissant les leaders de la coalition de l’opposition de la C14 sur les combines qu’ils organisent à son détriment dans la répartition des 8 membres à la Céni.

Pour déjouer le complot qu’organise la coalition de la C14 sur son dos quand il s’agit de partager les 5 sièges revenant aux partis de l'opposition parlementaire à la Ceni, l’Ufc de Gilchrist Olympio n’est pas allée loin pour rafraîchir les mémoires de ses comploteurs.

En effet, suite aux dernières discussions du comité de suivi de la feuille de route de la Cédeao, il est convenu que, les sièges à la Céni soient répartis de façon équitable. Ainsi donc, l’opposition doit avoir 8 places et 8 aussi pour le parti au pouvoir. Un accord qui fait que, l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) et le Nouvel Engagement Togolais (NET) ont vite pris acte pour dégager le plancher avant l’heure. Jusque-là, le problème ne se pose pas.

Là où il y aura un bras de fer entre la coalition de la C14 et l’Union des forces de changement, c’est justement sur la répartition des 5 places réservés à l’opposition parlementaire. Sur la question, l’UFC fait savoir que, des bruits se font entendre que, la C14 l’écarte dans le butin en prenant en lieu et place, les FDR de Me Apévon Dodji. Pourtant, cette formation née de la scission du Comité d’Action pour le renouveau (CAR), n’est pas inscrite au parlement en tant que parti parlementaire. Déjà, les premiers responsables de l’UFC montent au créneau pour dénoncer une politique que la formation de M Olympio qualifie d’incongrue.

Selon M Ekoué Foly GADAH, conseiller du  Dr Gilchrist Olymio, président du parti UFC dans l’une de ses interventions sur METROPOLYS, fait savoir que, si l’UFC a signé un accord politique avec le parti au pouvoir, cela montre combien le parti UFC est différent du parti et donc, inutile de parler de fusion avec le parti au pouvoir.

"L’UFC sur fond de la loi, s’est déclaré parti de l’opposition; étant parti de l’opposition, qui peut dire ce parti n’a pas droit à siéger à la Ceni?", s’interroge M Gadah. Avant de préciser, le président du parti Les FDR est au parlement mais  il n’est pas élu au nom de sa formation qu’il préside.

"Ils excluent l’UFC et ramènent les FDR comme parti de l’opposition parlementaire. Mais les FDR ne sont jamais allées à une élection législative et ne sont pas inscrites au parlement en tant que parti parlementaire.  Alors que fait-on de Djimon Oré et de son parti ? C’est de l’arbitraire tout ça et nous n’allons pas nous laisser faire», peste Edwards Mensah, membre du cabinet du président de l’UFC, Gilchrist Olympio.

"(…). Nous sommes inscrits en tant que parti membre de l’opposition et non de la majorité au pouvoir. Nous avons certes signé un accord avec le parti au pouvoir. Mais cela ne veut pas dire que nous avons fusionné avec le parti au pouvoir. On a connu les Agboyibo, les Gnininvi et autres qui ont fait partie du gouvernement mais qui  ont conservé leur statut d’opposant et de parti de l’opposition", clarifie M.gadah. « Il qu’on les politiques soient sérieux. Jusqu’à preuve du contraire, l’UFC reste un parti de l’opposition; on aura pas à faire recours à une institution avant de reconnaître cette place à l’UFC», a ajouté M GADAH précisant que, le seul parti qui ne fait dans l’exclusion et qui est proche du peuple reste l’UFC.

Allant dans le même sens que M Gadah, M Edwards, l’un des membres du cabinet de Gilchrist Olympio a été clair. Selon M Edwards, s’il y a répartition à faire, c’est simple : ce sera entre  l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), l’Alliance pour la Démocratie et le Développement Intégral (ADDI) et l’Union des Forces de Changement (UFC).  Pour l’heure, le membre du cabinet de M. Olympio ne se panique pas. Car, explique-t-il, « leurs propositions vont passer devant l’Assemblée nationale et c’est cette dernière qui va redistribuer les rôles. Le parlement  est garant du respect des normes», dit-il avant de dire que, l’Ufc sera rétablie dans ses droits d’une manière ou une autre.

 La rédaction

Togotimes, l'information en temps réel

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on vendredi, 28 septembre 2018 20:22

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« November 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30