Couples Mixtes VIP

  1. Couples Mixtes VIP

Togo: Une insurrection armée provoque une panique générale chez le gouvernement. Et si l'on va au delà de l'acte? Featured

Written by  Nov 24, 2019

La dernière sortie du gouvernement togolais parlant d’insurrection armée fait dire au Togolais que, il y a panique chez le gouvernement suite à des actes posés par des individus non identifiés. Aussi, cette sortie du ministre de la sécurité, sonne comme  un signal à l'opposition togolaise et aux acteurs de la société civile engagés au côté de l'opposition que très bientôt, les manifestations vont encore connaître une restriction cette fois élargie à beaucoup de villes du pays. Car, le signal vire au rouge

Que se passe-t-il au Togo? A cette interrogation, le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehane n'ira pas loin pour donner la réponse. Au Togo, dira-t-il, il y a un plan de déstabilisation du pays, plan qu’exécuterait un groupe de révolutionnaire. C’est ce tente d’expliquer à la presse et à l'opinion internationale, des membres du gouvernement. Les journalistes sont informés des actes que certaines personnes ont eu à poser à Lomé, à Sokodé, Kpalimé, Mango, Tchamba sans oublier la banlieue la plus populaire de la capitale, Agoè-Nyivé. Et pour qualifier l'acte, le mot est vite trouvé: l'insurrection armée qui a fait  5 blessés dans les rangs des gendarmes, 4 AK47 et leurs chargeurs emportés par les individus. Les auteurs de cet acte à en croire le ministre, n'iront pas loin. Ils seront pris comme une poule, avertit le général ministre Yark.

"Ces groupes ont projeté des actes de déstabilisation à partir du 23 Novembre 2019 en bloquant la nationale n°1, s'attaquer aux édifices de l'Etat, incendier des stations-services et résister aux forces de l'ordre par tous les moyens avec pour intention finale de déboucher sur une insurrection armée. Ils se sont choisis des villes comme Lomé, Kpalimé, Sokodé, Mango, Tchamba et Anié", tempête le général Yark.

Si nous revenons sur les faits rapportés par le gouvernement via son ministre de sécurité, il s'agit d'un groupe d'individus habillés en noir, mais armés de manchettes et de gourdins qui ont semé la psychose chez les gendarmes en blessant d'entre eux et ont réussi à poignarder un autre, brûlé un autre au 2e dégré et molesté un autre. Toujours de source officielle, deux autres gendarmes gardant une banque, la BAnque Atlantique sont aussi attaqués et leurs armements emportés.

"Après le ou les meneurs ont tenté d'incendier le Commissariat de police d'Agoé. Ils ont été repoussé mais avec leurs cocktails Molotov, ils ont réussi à provoquer l'incendie de la voiture d'un policier gardée dans la cour", renseigne le ministre de la sécurité

Qui sont ses individus qui ont osé prendre le dessus des gendarmes et policiers? A quel fin sont-ils posés? Et pourquoi c'est au moment où le climat politique s'agite que ses individus posent leurs actes? Autant de questionnements à multiplier avec loisirs. Mais pour qui connaît le Togo et sa sécurité, comment sont-ils parvenus à réussir leur coup sans qu'aucun d'entre eux ne soit appréhendé? Une insurrection armée peut aussi par-là?

Au delà de l'insurrection armée comme thèse?

Nombreux sont les Togolais qui ne prennent pas au sérieux le scénario décrit par les membres du gouvernement qui étaient face à la presse. Et les commentairs vont bon train. Pour d'autres Togolais, au lieu que le gouvernement s'arrête à l'hypothèse d'insurrection armée minutieusement préparée, il doit aller au delà de l'acte si réellement il y a pas de télécommande.

Acte terroriste?

L'acte décrit fait peur et Lomé ne doit pas dormir eu égard à ce qui se passe dans la sous-région depuis un moment avec cette histoire de terrorisme qui continue d'occuper le terrain avec ses hécatombes de mort.

Si à Lomé et dans les autres villes de l'intérieur, les individus ont pu poser de tels actes sans qu'aucun ne soit inquiété alors qu'il n ' y a pas d'appel de la part de l'opposition à une quelconque manifestation, loin d'être considéré comme une insurrection, l'opinion pense que, l'acte réussi sans aucune arrestation, n'est pas loin aussi des actes que posent certains terroristes loin de nos frontièrs. Les pays comme le Mali, le Niger et le Burkina Faso ne nous diront pas le contraire.

En liant un tel acte rapidement à une insurrection armée, soit le gouvernement par ses renseignements a eu vent de l'information mais n'a pas pris au sérieux les choses ou soit, pris au dépourvu après l'acte, on tourne sa langue par sept fois. Et à quelle fin?

L'acte, tel que posé dans plusieurs lieux, si insurrection armée  il doit y avoir, ce serait certainement arme contre arme. Mais, machette et gourdins pour provoquer une insurrection armée, il faut le dire, ne peut se faire de cette manière.

C'est ici que d'autres Togolais font un parallèle avec les évènements survenus à Sokodé où des manifestants se sont emparés des AK47. Et pour retrouver les auteurs et les armes, les manifestations à Sokodé et dans certaines villes sont interdites sous prétexte qu'il y a des armes dans la nature. En anticipant les choses à trois de la présidentielle dans climat agité, les mauvaises langues pensent déjà que, l'on ne serait pas loin de là. Et d'ailleurs, les villes qui sont choisies en dit long, disent-elles.

TGT

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on dimanche, 24 novembre 2019 12:09

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« August 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31