Economie

  1. Economie

Error: No articles to display

Santé

  1. Health

Error: No articles to display

En dehors de l’exigence de la démission immédiate des 31 députés dont l’élection est contestée formulée à l’occasion de la rencontre virtuelle de ce jour, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a également brandi la menace de sanctions contre ceux qui chercheront à s’opposer aux recommandations déjà faites pour la sortie de crise dans notre pays. Ces recommandations déjà faites ont été réitérées ce lundi. Il s’agit de la recomposition rapide de la Cour Constitutionnelle, de la mise en place rapide d’un Gouvernement d’union nationale avec la participation de l’opposition et de la Société civile.

Les portes du sommet extraordinaire de la Cédeao visant  à la résolution de la crise qui secoue le Mali sont ouvertes ce 27 juillet 2020 comme prévue. C'est le président en Exercice de l'institution sous-régionale, le président nigérien Issoufou Mahamadou qui a ouvert les travaux qui se déroulent par visioconférence. Dans son discours d'ouverture, le président nigérien a d'entrée, planté le décor. "Notre rencontre d’aujourd’hui a pour but de vous rendre compte de notre mission"..

La commission économiques des états de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ne veut pas se mêler dans les affaires internes  des pays comme le Togo. Mieux, dans l'affaire qui a conduit à l'arrestation du candidat malheureux à la présidentielle avec 19,46% des voix, l'institution sous-régionale ne peux pas apporter de jugement actuellement là-dessus, renseigne Jean Claude Kassi Brou.

L'institution sous régionale qui avait envoyé des missions d'observations électorales au Togo lors du scrutin du 22 Février 2020 crucifie les opposants au régime de Faure Gnassingbé. C'est officiel à la Cédeao pour ceux qui ne croyaient pas. Faure Gnassingbé reste le vainqueur légitime de la présidentielle du 22 Février 2020 au coup KO. La Cédeao a confirmé cette victoire à travers un communiqué officiel. " (...). J’ai l’honneur de vous adresser au nom de toutes les institutions de la CEDEAO et en mon nom propre, nos plus chaleureuse félicitations', renseigne le communiqué de l'institution paraphé par Kassi BROU ce jeudi 12 Mars 2020 à ABUJA.

En analysant de fond en comble les différentes sorties médiatiques autour du candidat malheureux Agbéyome Kodjo qui ne reconnaît pas sa défaite, tout porte à croire qu'il y a trois idéologies qui minent la dynamique: celle de Mgr Kpodzro, celle d'Agbéyome Kodjo lui-même et celle de la diaspora. Là où tout espoir est parti en fumée, c'est cette sortie du président nigérien et également président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao...

En s'autoproclamant président du Togo sans être en mesure de prouver les résultats, Agbéyome Kodjo risque d'emprunter un sentier sinueux à ses risques et périls. Deux institutions sous régionales accréditées pour la mission  d'observation de la présidentielle du 22 Février 2020 sont obligées de montrer le vrai chemin à prendre pour ses revendications électorales. Sur ce point,  Hery Rajaonarimampianina n'a pas tourné sa langue par sept fois. Selon M.Rajaonarimampianina, ce que fait Agbéyome Kodjo "n'engage que lui, les résultats qu'il a à sa possession". La Cédeao enfonce le clou et montre le chemin à prendre pour se faire entendre.

Plus rien n'arrêtera le train de Tchambakou Ayassor qui s'est levé tôt pour éviter des surprises désagréables dans les préparatifs de la présidentielle dont la date du premier tour est prévue le 22 février 2019. L'institution en charge d'organiser l'élection présidentielle passera à une étape supérieure. A ses côtés, des experts électoraux de la Cédeao qui sont attendus dans la capitale togolaise dans les prochains jours.

Dans le cadre des préparatifs pour l'élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 22 février 2020,  tous les regards sont tournés vers l'institution en charge de l'organisation et de la supervision, la commission électorale nationale indépendante (Ceni). C'est pour avoir des informations liées aux préparatifs de ladite élection qu'une mission de la Commission Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a échangé avec la Ceni.

La mission onusienne et de la Cédeao rencontrent des acteurs politiques du Togo. Le séjour de la mission au Togo s'inscrit dans le cadre de la tenue prochaine de l'élection présidentielle 2020. A Lomé, Dr Ibn Mohamed Chambas représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel  et sa délégation multiplient les rencontres. Selon les informations qui nous sont parvenues, la mission conjointe d'écoute a reçu ce 12 novembre 2019, une délégation du PDP et du NET.

Pour ne pas jouer le dernier rôle dans le cadre des élections présidentielles 2020 au Togo, l'Onu et la Cédeao se sont levés tôt pour baliser le terrain. Objectif, s'assurer d'une élection transparente, libre et inclusif

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« August 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31