Economie

  1. Economie

Error: No articles to display

Santé

  1. Health

Error: No articles to display

Le candidat de la dynamique persiste et signe. Il continue de réclamer sa victoire. Au nom de sa victoire avec un pourcentage qui tourne autour de 57 et 63%, il est déterminé à se battre pour avoir la Vérité des urnes. Pourtant, l'ancien président de l'assemblée nationale, ex directeur du port autonome de Lomé sait que, dans le règles de l'art, s'autoproclamer président sans aucun procès verbal fiable, est une entorse à la démocratie.

En s'autoproclamant président du Togo sans être en mesure de prouver les résultats, Agbéyome Kodjo risque d'emprunter un sentier sinueux à ses risques et périls. Deux institutions sous régionales accréditées pour la mission  d'observation de la présidentielle du 22 Février 2020 sont obligées de montrer le vrai chemin à prendre pour ses revendications électorales. Sur ce point,  Hery Rajaonarimampianina n'a pas tourné sa langue par sept fois. Selon M.Rajaonarimampianina, ce que fait Agbéyome Kodjo "n'engage que lui, les résultats qu'il a à sa possession". La Cédeao enfonce le clou et montre le chemin à prendre pour se faire entendre.

Signature de convention entre le Togo et le Maroc: Pour la suite de l'élaboration des cartes de fertilité des sols agricoles du Togo et la valorisation des résultats à travers la plateforme digitale FertiTogo.  La présente convention spécifique n°2, dénommée, la "Convention Spécifique n°2"  est conclue entre  Le Ministère de l'Agriculture, de la Production Animale et Halieutique de la République togolaise et La Fondation OCP, association de droit marocain à but non lucratif.

Des recommandations sont formulées à l'endroit du gouvernement togolais etles autres institutions, à l'endroit des acteurs politiques, leaders d'opinion, la société civile et à l'endroit de l'institution de Tchambakou Ayassor sans oublier les partenaires techniques et financiers.Avant d'exhorter tous les partis politiques au respect des résultats issus des urnes.Sans oublier de recourir aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral.

Le vote pour le choix d’un nouveau président au Togo a débuté ce 22 Février 2020 comme prévu par le chronogramme de la Commission électoral nationale indépendante. A
l’ouverture des centres de vote, l’affluence était remarquable contrairement aux deux élections-législatives 2018 et les communales 2019.

Le "coup KO" et le vote "no mistake" au rendez-vous de la mobilisation de fin de campagne à travers différentes localités dans le Vo. A Kara, le président sortant en lice a été clair face à ses partisans. Selon M Gnassingbé, le pays a connu des difficultés de par le passé. "Nous avons sorti la tête de l’eau. De grâce qu’on ne vienne pas, par des actions détournées ou cachées ouvrir une crise électorale dans notre pays. Ce serait dommageable non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région", dixit le président sortant.

Pour la présidentielle du 22 Février 2020, ils sont en tout 280 observateurs internationaux accrédités. Parmi les observateurs nationaux, la Concertation nationale de la société civile (CNSC) n'est plus parmi le lot. La Ceni annule son accréditation pour "ingérence" dans le processus électoral.

Les Djihadistes dans le nord du Togo est revenu dans la campagne électorale. Et le président sortant, Faure Gnassingbé confirme l'information qui, jusque-là, demeure un secret de Polychinelle. Selon le président Faure Gnassingbé, c'est vrai, la menace est réelle et la pression est très forte précisant que, tout récemment, le pays a connu des combats jusqu’à sept kilomètres de sa frontière.

Depuis fort longtemps, les prophéties faisaient état d’une alternance à la tête du Togo par un homme de Dieu. Du prophète Esaïe en passant par l’apôtre Agboti Yoshua, c’est les mêmes refrains qui ont été servis à la population togolaise au sujet de l’alternance. Même à quelques jours de la campagne électorale, un autre homme de Dieu a fait des révélations choquantes au sujet de l’alternance qui tarde à se réaliser selon certains.

Au Togo, ils sont 7 candidats en lice pour la conquête du fauteuil présidentiel dans le cadre de la présidentielle du 22 Février 2020. Ouverte depuis le 06 février 2020, la campagne électorale suit son cours.Et les réunions se suivent mais ne se ressemblent pas. Occasion pour les différents candidats en lice de descendre sur le terrain à la rencontre des populations. Une opportunité  pour les uns et les autres de multiplier les promesses à réaliser en cas de victoire.

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« August 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31